Plus de 6000 ans d’histoire

Le métier de géomètre-expert est l’un des plus vieux du monde. Apparu en même temps que la propriété foncière, il s’est enrichi au fil des siècles pour jouer aujourd’hui un rôle clé sur les questions de l’habitat, de l’aménagement ou du développement des territoires.

Antiquité : premiers plans, premières bornes

Les premières traces de la science topographique ont été retrouvées en Asie Mineure chez les Chaldéens. Ce sont des tablettes représentant des parcelles mesurées et désignant des biens. Elles datent de 4.000 avant notre ère.

Mais c’est avec les Romains qu’apparaissent les précurseurs des géomètres-experts d’aujourd’hui. Rome crée le corps des « agrimensores » (mesureurs de champs). Leur mission est de mesurer le sol de l’Empire pour établir un cadastre. C’est aussi aux Romains que l’on doit les premiers bornages avec les colonnes de pierre ou « bornes millaires » érigées à chaque mille tout au long des 133.200 km de réseau routier qu’ils construisirent.

Moyen-Age : les prémices du cadastre

En 1439, l’établissement de la taille, impôt direct au profit du Trésor royal, calculé à partir des biens fonciers, entraîne la réalisation de plans parcellaires. Mais dès le XIIè siècle, l’ancêtre du cadastre actuel fait son apparition dans le Dauphiné avant de se répandre progressivement dans les autres provinces du royaume.

Ancien Régime : les arpenteurs bornent le Royaume

Au XVIe siècle sont créés les offices d’arpenteurs royaux. Les « arpenteurs-jurés », réunis en corporation, sillonnent la campagne pour planter des bornes. À la fin du XVIIIème siècle, les géomètres Dutillet du Vilars et Lamy soulignent à nouveau la nécessité d’élaborer un cadastre national. A la Révolution, l’Assemblée Constituante relaie cette volonté alors qu’elle substitue aux anciens impôts une contribution foncière unique établie sur toutes les propriétés foncières.

XIXe siècle : le corps des arpenteurs met la France en cartes

Il faut attendre l’Empire et la Loi du 15 septembre 1807 pour que soit créé le cadastre parcellaire, aujourd’hui connu sous le nom de Cadastre Napoléon. L’entreprise est d’une telle ampleur qu’elle réclame la création d’un corps de géomètres-arpenteurs rattachés à la Fonction publique. Ils mettront quarante ans pour couvrir l’ensemble du territoire national.

Géomusée - Le patrimoine des arpenteurs

Le Géomusée de Lyon sauvegarde pour les générations à venir une bibliothèque d'ouvrages des méthodes et usages pratiqués pour l'expertise, la topographie et le dessin, des cartes et des plans ainsi que des instruments utilisés dans le passé par les géomètres-experts pour leurs travaux sur le terrain ou dans leur cabinet.

Découvrir le Géomusée