Lien

Europe & international

Une profession engagée pour répondre aux grands enjeux mondiaux, par le suivi de l'actualité européenne et internationale, par une action d’influence et de visibilité auprès des organismes internationaux, ainsi que par des partenariats bilatéraux et des actions de coopération et d'assistance au développement des professions du foncier.

Une expertise qui s’exporte

Forts de leur savoir-faire reconnu, les géomètres-experts français peuvent exercer leur métier au-delà des frontières nationales. Dans le cadre d’appels d’offre internationaux, ils interviennent notamment dans des pays émergents (Afrique, Amérique latine…) pour contribuer à la création d’un cadastre ou la mise en place d’une réforme foncière.

Mais comme en France, le large éventail de leurs compétences leur permet de remplir une grande diversité de missions (urbanisme, aménagement, copropriété, cartographie, prise de photographies aériennes…).

Promouvoir les intérêts de la profession à l’échelle européenne et developper des partenariats a l’international

L’Ordre des géomètres-experts déploie une activité soutenue à l’international selon deux grands axes :

  • La promotion de l’organisation de la profession et des règles qui lui sont applicables auprès des institutions européennes, laquelle passe par une veille juridique afin de peser et d’anticiper sur toute évolution réglementaire qui pourrait avoir un impact sur l’accès à la profession et sa pratique ;
  • La promotion du savoir-faire français au travers d’échanges et de partenariats avec des institutions internationales et le partage d’expériences et de bonnes pratiques avec des pays étrangers.

Les géomètres-experts sont directement concernés par la plupart des textes législatifs et réglementaires déployés par la Commission européenne dans l’objectif de la libéralisation du secteur des professions réglementées.

Dès lors, l’OGE conduit une veille de l’actualité juridique et réglementaire européenne sur tout sujet relatif au statut de la profession (accès et exercice) ainsi que dans le périmètre métier du géomètre-expert (GNSS, drones, politique agricole commune, énergie…).

Outre cette veille, l’OGE promeut également les intérêts de la profession française à l’échelle européenne au travers de ses nombreux échanges avec ses homologues européens dans le cadre d’instances dont il est membre :

La priorité de l’OGE au sein du CLGE et du CEPLIS est d’encourager et d’œuvrer au développement d’une véritable stratégie et action d’influence de la profession auprès de la Commission et du parlement européens.


Dans le cadre de la promotion de l’influence et de la visibilité de la profession, l’OGE participe et contribue activement aux activités des instances professionnelles internationales :

  • la Fédération internationale des géomètres (FIG), créée en 1878 à Paris, regroupe 120 pays. La FIG est la principale organisation internationale représentant les intérêts des géomètres du monde entier et offre un forum de discussion et de développement visant à promouvoir la pratique et les normes professionnelles dans l’ensemble des domaines de l’arpentage ;
  • la Fédération des géomètres francophones (FGF), créée en 2005 et dont l’OGE est l’un pays fondateurs. La FGF réunit 27 organisations de géomètres des pays francophones de trois continents différents (Afrique, Amériques et Caraïbes et Europe-Proche-Orient). La FGF est elle-même membre du Réseau des Associations de Professionnels Francophones (RAPF) qui dépend de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et partenaire du Réseau mondial d'outils fonciers (Global Land Tools Network - GLTN) développé par ONU-Habitat ;
  • l’Union méditerranéenne des géomètres (UMG) créée en 2010. L’OGE s’est fortement investi dans la création de cette instance qui vise à favoriser les échanges entre professionnels des deux rives de la Méditerranée et de contribuer au développement durable de cet espace ;
  • L’OGE soutient par ailleurs l’association France international expertise foncière (FIEF). FIEF regroupe géomètres-experts, chercheurs et enseignants universitaires dans le but de favoriser la diffusion de connaissances sur les questions foncières, cadastrales ainsi que le métier de géomètre, plus particulièrement dans les pays en développement.

Enfin, par le biais d’accords bilatéraux ou de projets de coopération, l’OGE est amené à collaborer de façon plus étroite encore avec les administrations françaises (DGFIP, ministère de l'Europe et des Affaires étrangères), des associations/ordres de géomètres et des administrations foncières nationales (Belgique, Québec, Fédération de Russie...), d’autres professions du foncier (Conseil supérieur du notariat), ou des organisations internationales telles que l’ONU-Habitat, la Banque Mondiale, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) pour développer des actions communes à l’international, ponctuelles ou durables, en faveur de la sécurisation foncière.