Business Game: pari réussi !

En organisant un Business game le 14 mars dernier à la Cité de la mode et du Design, l’OGE s’est lancé un véritable défi. Ce challenge inter école a réuni près de 250 étudiants de 1re année de l’ESGT, l’INSA et l’ESTP, une opération inédite. Le point avec Géraldine GIEN, membre du Bureau du Conseil supérieur en charge de la formation, sur cet événement salué par l’ensemble des participants.

POUVEZ-VOUS NOUS DIRE EN QUELQUES MOTS QUELS ÉTAIENT LES ENJEUX DU BUSINESS GAME ?

Géraldine Gien : l'événement qui marquait la déclinaison opérationnelle de notre campagne de recrutement avait pour ambition de créer un véritable challenge autour du métier et incarner la signature du géomètre-expert, garant d'un cadre de vie durable. Nous voulions aussi donner une dimension interactive et ludique à cette manifestation pour rompre avec les présentations institutionnelles traditionnelles. Nous étions également animés par la volonté de renforcer les liens de proximité entre les 3 écoles qui forment au métier et qui ont pourtant chacune leurs spécificités. Sensibiliser les étudiants au panel d'activités du géomètre-expert et leur donner envie de rejoindre notre magnifique profession constituait enfin l'une de nos priorités, recrutement oblige...

En quoi consistait ce challenge ?

G. G. : l'idée était de demander aux élèves de se mettre dans la peau du géomètre-expert et de se projeter quelques années en arrière lors de la conception de l'aménagement du quartier de la Cité de la Mode et du Design en proposant leur propre projet et en mentionnant les missions du géomètre-expert à chacune de ses étapes. Afin de les guider, les jeunes disposaient du plan d'origine du site figurant le périmètre de la zone à aménager, des bâtiments à conserver, des photos d'ambiance de l'époque et de l'environnement du site. Nous leurs avions également remis le recueil des prestations qui recense chacune des activités du géomètre-expert. Mais pour imaginer, il faut crayonner ! Ainsi, les étudiants ont pu exprimer leur créativité et leurs talents à l'aide de feuilles de papier calque et feutres couleurs.

Avec le recul, quel regard portez-vous sur ce Business Game ?

G. G. : les 23 groupes de 10 étudiants se sont prêtés au jeu avec enthousiasme et sérieux. Les projets présentés révélaient leur créativité avec le souci de prendre en compte les problématiques actuelles et futures liées à la mobilité, à la transition écologique, à la transformation digitale et à la qualité du cadre de vie.
L'INSA a gagné la coupe. Je ne doute pas que l'école aura à cœur de la remettre en jeu l'an prochain. En effet, au regard du succès de l'événement, aussi bien auprès des étudiants que des géomètres-experts présents, nous envisageons d'ores et déjà de le renouveler dans un an sur un autre site et pourquoi pas sous un autre format, pourvu qu'il permette de faire naître les vocations parmi les jeunes et de satisfaire aux besoins de recrutement dans nos cabinets.