Jean-François Dalbin, nouveau président du Comite de liaison des institutions ordinales

Jean-François Dalbin, président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts, a été élu président du Comité de liaison des institutions ordinales (CLIO) lors de l’Assemblée générale du mercredi 6 Juillet. Il remplace Isabelle Adenot, présidente de l’Ordre national des pharmaciens. Dans le cadre de cette élection, Mme Pascale Mathieu, présidente du Conseil national de l’ordre des masseurs kinésithérapeutes, et Mme Marie-Aimée Peyron, secrétaire du Conseil national des Barreaux, ont été élues respectivement aux fonctions de vice-présidente et secrétaire, et vice-présidente et trésorière.

Présentation du CLIO

Le CLIO est une association qui réunit les 16 institutions professionnelles règlementées instituées en ordre.
Créé en 1981, le CLIO réunit, par l'intermédiaire de leurs instances représentatives, les 16 institutions françaises auxquelles sont obligatoirement inscrits les membres de professions réglementées et qui ont reçu de la loi la mission d'en réguler l'exercice. Il est organisé en 3 collèges représentant chacun les trois grandes familles des professions réglementées : les professions techniques et du cadre de vie, les professions juridiques et judiciaires et celles de santé.
Il a pour missions la défense et la promotion du rôle des institutions ordinales, l'échange mutuel d'informations, la conduite d'études et l'organisation de colloques.

Jean-François DALBIN mobilisera son attention sur les valeurs portées par les professions instituées en Ordre ainsi que sur les questions européennes.

Son mandat de deux ans à la tête du CLIO s’inscrira dans la continuité du travail mené par ses prédécesseurs. Quatre lignes fortes vont structurer son mandat :

  • La volonté de travailler dans une dynamique de partage, de consensus et d’efficacité
  • La veille et le suivi des dispositions européennes impactant l’ensemble de nos professions
  • La promotion des valeurs portées par les professions instituées en Ordre, notamment l’indépendance
  • La défense des missions ordinales.