Les étudiants de l'ESTP à la rencontre des géomètres-experts

Mardi 6 janvier, les 89 étudiants de première année, filière topographie de l'ESTP, ont été accueillis au siège de l'Ordre des géomètres-experts. Au programme : un panorama de la profession, le point sur les modes d'exercice, le stage et le quotidien des géomètres-experts, véritables entrepreneurs libéraux.

Deux heures d'échanges

«La tradition ancienne et chaleureuse de réunir la promotion entrante dans la spécialité topographie à l’Ordre des géomètres-experts incarne les liens forts qui unissent l’ESTP et l’OGE» s’est félicitée Florence DARMON, directrice de l’école, le 6 janvier, devant les 89 élèves de première année dont 25 filles (28%), des effectifs qui suivent une progression constante puisque les élèves sont trois fois plus nombreux qu’en 2000. Parmi ces derniers, un quart rejoignent chaque année les rangs de la profession qui possède de nombreux atouts pour attirer les jeunes.

«Les géomètres-experts apportent une expertise avant-gardiste et exercent un métier de terrain avec des missions diverses, des interlocuteurs multiples et des perspectives d'évolution» souligne Florence DARMON. Une fois encore, de jeunes diplômés de l'ESTP ont apporté leur témoignage, Julie LASSAUZAY, diplômée en 2013 qui est en stage depuis plus d'un an dans un cabinet de géomètre-expert, Romain BURAUD, diplômé en 2010 qui a créé un cabinet avec un autre diplômé de l’ESTP, et Aymeric ADAM, diplômé en 2005 qui a repris un cabinet en 2011. Des propos complétés par le retour d'expérience de leurs aînés, François MAZUYER, Président du Conseil supérieur de l'Ordre, Jean-François DALBIN, Premier Vice-Président, Vincent SAINT-AUBIN, Vice-Président, Séverine VERNET, Présidente de la commission Formation de l'OGE, et Lionel BRAT, membre de la commission Europe-International.

Une formule très appréciée des étudiants au regard des nombreuses questions posées :

  • Á quoi s'engage-t-on lors de la prestation de serment ?
  • Existe-t-il des Ordres ailleurs qu'en France ?
  • Est-il possible pour un géomètre-expert de créer des alliances avec d'autres acteurs du BTP ?
  • Le stage d'exercice professionnel doit-il être accompli juste après avoir obtenu le diplôme ?
  • Quel est la plus-value d’un géomètre-expert pour  travailler à l'export par rapport à un ingénieur ?
  • Existe-t-il des aides pour l'installation des jeunes ?
  • Quel est le prix moyen d'acquisition d'un cabinet ?
  • Le stage peut-il être effectué à l'étranger ?

Des interrogations auxquelles les géomètres-experts ont apporté des réponses en séance, mais aussi lors des échanges qui ont suivi.