GISCAD : précision GNSS… européenne !

La finalisation de la constellation européenne de satellites du système européen de positionnement par satellites Galileo offre aujourd’hui l’opportunité pour la profession de concevoir un système dévolu à ses besoins, pour augmenter la qualité du service… en réduisant les coûts. Côté mesurages, ce projet, GISCAD*, est piloté par le Comité de Liaison des Géomètres Européens : l’association à but non lucratif représente les géomètres-experts et leurs partenaires au niveau européen. Son Président, Maurice Barbieri, nous présente le projet GISCAD.

Qu’est-ce que le projet GISCAD ?

MauriceBarbieri 180Le projet GISCAD vise à répondre à l’appel à projets lancé par la GSA, c’est à dire l’Agence Européenne GNSS (Global Navigation Satellite Systems). Cette agence de l’Union Européenne supervise le déploiement du tout nouveau système européen de satellites Galileo. La GSA souhaite voir déployé un système de géolocalisation « GNSS », c’est à dire au centimètre près, indépendant des autres acteurs internationaux. Lors d’une conférence de la Fédération Internationale des Géomètres, l’idée d’une réponse conjointe de plusieurs acteurs de la profession, issus de différents pays européens, s’est imposée comme une évidence. Qui mieux que la profession des géomètres-experts (qui porte parfois d’autres noms chez nos voisins européens) pour articuler extrême précision et mesure foncière ? 

Quelle réponse peuvent proposer les géomètres à la demande de l’Union Européenne ?

La réponse que nous proposons est tout à la fois scientifique, technologique et humaine. Le groupement de partenaires associe, outre les géomètres-experts, des universités, des fournisseurs de services et de matériels de plusieurs pays. Toutes ces énergies sont rassemblées pour fournir une solution intégrant de nouvelles technologies au sol pour effectuer les relevés, et de nouveaux systèmes informatiques de traitement des données satellites. Cette double progression permettra d’assurer, dans un premier temps des relevés fonciers d’une efficacité inégalée – avant que cette solution ne vienne, à terme, alimenter des services au grand public.

La GSA est donc le maître d’ouvrage, et le CLGE assure la coordination des différents partenaires, sur le plan opérationnel. L’ensemble du projet est organisé en 7 phases, et ce printemps s’est déroulée la phase 2, une étude comparée des systèmes de géo-référencement existants et des méthodes bornage et de mesures cadastrales dans 7 pays (Allemagne, Croatie, Espagne, Estonie, Italie, République Tchèque et France), pour analyser les besoins et exigences des utilisateurs finaux.

Quand le système GISCAD sera-t-il opérationnel ?

La phase 4, dite « on-site validation » ou OV, se déroulera - dans les mêmes sept pays – dès le printemps 2021. Les premiers relevés, référencés GNSS sur le réseau Galileo exploitant des versions test des développements informatiques, y seront effectués avec les prototypes des instruments de mesure spécialement calibrés. La consolidation des résultats des tests permettra la finalisation de l’ensemble du système, prévue pour l’année 2022. C’est alors que la GSA jugera de l’utilité d’une généralisation du système à toute l’Union, voire au-delà.

Les géomètres-experts ne préparent-ils pas ainsi leur propre avenir professionnel ?

Il faut voir plus loin : la profession reste organisée de façons très diverses dans les différents pays membres de l’Union Européenne – et plus largement de l’Europe géographique. Le projet GISCAD-OV vise à fournir une technologie de pointe, qui améliorera l’efficacité des relevés propres à chaque vision du métier de géomètre.

En complément, les technologies peuvent aussi trouver des applications extraordinaires dans la surveillance des ouvrages remarquables, par exemple dans le cadre de l’analyse des risques ou des dégâts sismiques, ou dans la surveillance des barrages. Les avancées qui sont en cours serviront tous les citoyens de l’Union Européenne, et pas uniquement la profession.

* G.I.S.C.A.D : Galileo-Improved Services for Cadastral Augmentation Development